Concours du 22 juin, Lucile Rigault :”Revers du Décor”

Afin de projeter le film, j’ai choisi de créer un espace incitant à la rêverie et à l’imagination. Pour cela, j’utilise des draps blancs qui invitent à l’apaisement et à la contemplation. Ensuite, mon parti pris a été de créer des espaces dans lesquels on se tient allongé où demi couché.

Après, l’espace scénographique est divisé. Tout d’abord, l’accès se fait par une entrée basse, afin d’accéder à un intérieur très haut. Ceci pour rappeler l’accès à certaines grottes. Je voulais créer un effet d’appel, de sensation de volume. Les visiteurs regardent le film projeté en hauteur, comme on regarde les parois d’une cavité. Le film durant plusieurs minutes, cela permet aussi un confort appréciable.

Une fois entré dans cette tente immaculée, on se dirige vers des sous parties délimitées elles aussi par des draps blancs. Cela est fait pour créer des étapes, une histoire avant même le début de la projection. Ces petits espaces de tailles diverses permettent une vision solitaire ou groupée. C’est une invitation au calme, au retour sur soi qui pour moi est un sentiment extrêmement fort lorsque l’on visite une grotte.

PAGE 1PAGE 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s