Références pour un pénétrable

@Elodie TEIXEIRA @Mathilde LABARTETTE

PROJET PRINCIPAL

Les œuvres de SOTO (Pénétrables)

 

 

COSMOS – Choi Jeong Hwa, Exposition “Séoul vite, vite !” à Lille, 2015

choi-jeong-hwa-tt-width-653-height-439-fill-1-crop-0-bgcolor-ffffffCosmos de Choi Jeong Hwa - 2015 - expo Séoul vite, vite! - lille

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Scattered Crowd , an installation designed by William Forsythe

 

VARIANTE: Tights & textiles

 

Ernesto Neto

 

Irene Anton

 

Jessica Alice

 

Arnsdorf – temporary concept store, Edwards Moore

 

“Pénétrable” pour Taupes @Elodie Teixeira & Mathilde Labartette

IMG_20160314_233840

Le principe est de créer un espace matériel mais poreux qui évoque la matérialité de la terre. Il permet aux taupes de reproduire l’action de creuser, de chercher, de déplacer, de traverser, de se cacher.

Dans un premier temps, nous avons construit un cadre 3,5 x 3,5 m, qui servira de support à un filet, sur lequel s’accrocheront des rubans. Nous avons choisit de fabriquer le filet de manière irrégulière pour créer de la variation dans les densités et alignements de rubans.

Si nous avions d’abord pensé suspendre ce cadre directement au plafond avec des câbles, les moyens techniques disponibles nous ont fait préférer des poteaux (2,5 m de haut) pour porter la structure.

La dimension de l’ensemble reste encore à définir, mais nous pouvons imaginer une structure beaucoup plus grande, à l’échelle d’un scène.

 

cadreFabrication du cadre support + tissage du filet

Le premier essai s’est effectué avec du matériel simple, pour tester l’effet du projet et son potentiel praticable avec les Taupes. Le matériau s’est révélé trop fragile, bien que les Taupes aient profité de cet aspect dans leur improvisation. Il avait cependant peu de qualité de texture ou d’interaction avec la lumière.

IMG_20160309_183406Essai n°1 en répétition avec du matériel simple (papier fin et nappes découpées)

Après avoir repensé la hauteur (trop basse pour certaines Taupes), nous avons ensuite opté pour du voile noir. Cette matière assure un tombé qui nous convenait ainsi qu’une légèreté et une relative transparence intéressantes.

Cependant, suite à la première répétition avec les Taupes, nous avons imaginé une mise en scène dans la pénombre avec des lumières faibles ou très ponctuelles et mouvantes. Mais les Taupes étant déjà foncées, le contraste serait donc faible et l’installation ne produirait pas l’effet voulu. Le voile blanc nous a donc paru plus adéquat. Et en effet, nous avons rapidement constaté son accroche à la lumière et les jeux de transparence selon la densité des rubans.

IMG_20160316_120440Nouveau tissage + test avec des rubans en voile blanc