Une grotte habitée

Proposition pour l’aménagement d’une grotte.

Une corde en rappel permet l’accès aux trois niveaux de la grotte. Ces niveaux sont comme autant de couches sédimentaires, mémoire de la constitution multi-millénaire de notre sol.

Ainsi, au fur et à mesure de sa descente, l’utilisateur remonte le temps. L’espace se fait alors progressivement plus étroit, plus bas, (l’évolution de l’usage des pièces accompagnant cette progression), ramenant l’habitant à sa condition première de primate quadrupède.

Dylan.

maison grotte

Fallout Shelter & Cold War propaganda

@Elodie TEIXEIRA

Magazines, pub et propagande américaine

“In 1959, the government published and distributed millions of copies of a 32-page booklet called The Family Fallout Shelter. It included step-by-step instructions for building the Concrete Block Shelter, a cube constructed of concrete block and mortar.” (URL: http://designobserver.com/feature/better-homes–bunkers-the-fallout-shelter-for-the-nuclear-family/26858/)

 

How To Shelter In Place December, 1961

“Any cover is better than none when the fallout rains down. Where the fallout falls depends on where the bomb hits and which way high-altitude winds blow.” Read the rest of the story in the December 1961 issue of Popular Science.

Fallout Shelter Basics: September, 1959

Fallout Shelter Basics September, 1959

“Planners figure a family of four could be housed in a room with a seven-by-seven foot floor area. That allows a little more than the 10 square feet per person considered a minimum for comfort. ‘Basics’ will include beds, food, water, sanitation facilities, lighting and a radio. To alleviate boredom, the designers experimented with variations in lighting. Both incandescents and fluorescents were used. Switching different ones off and on at intervals helped convey a feeling of the passage of time.” Read the rest of the story in the September 1959 issue of Popular Science.

Steel Tank Shelter: February, 1960

 Steel Tank Shelter February, 1960

“A nuclear-bomb shelter that will accomodate a family of six comfortably is being made for civilian use. It’s a steel tank buried three feet under the ground. Entrance and exit are through a submarine-type airlock and a ladder in a vertical tunnel. Above ground are a filtered air intake and an exhaust duct.” Read the rest of the story in the February 1960 issue of Popular Science.

DIY Radiation Shelter: January, 1962

DIY Radiation Shelter January, 1962

“Complete 34-p. guide to family protection against fallout and nuclear attack, including: -Area and effects of fallout -Types of shelters -Food, water requirements -Sanitation and ventilation -Financing Only 25 cents.” See the full ad in the January 1962 issue of Popular Science.

Guides et exemples d’abris

 

Photos

 

Fallout, jeu vidéo

Fallout est un jeu vidéo de rôle publié en 1997, développé et édité par Interplay Entertainment. Le jeu évolue dans un univers post-apocalyptique faisant suite à une civilisation uchronique empreinte de science-fiction des années 1950. Dans la mythologie du jeu, la civilisation est tombée en ruines à la suite d’une guerre nucléaire. Pour se protéger des explosions atomiques, certaines personnes ont trouvé refuge dans des abris anti-atomiques souterrains (vault en anglais), construits par la Vault Tec Corporation. Il s’avère ensuite que les réelles intentions de cette société n’était pas la protection de la population mais l’étude d’expériences sociales dans leurs bunkers.

Souterrains imaginaires, mythes et utopies

@Elodie TEIXEIRA

Les Prisons de Piranèse

 

Arcosanti – Paolo Soleri

arcosenti - arcologie - paolo soleri
Paolo Soleri développe tout au long de sa carrière un concept architectural de ville utopique qu’il nomme Arcologie.

 

Jean Paul Jungmann  -Dyodon – Habitation pneumatique expérimentale  1967

jean Paul Jungmann -Dyodon - Habitation pneumatique expérimentale 1967Si ce projet imaginaire n’est pas à proprement parler une caverne, j’ai choisi de le montrer car sa structure présente des cavités, certes pneumatiques, mais qui ne sont pas sans rappeler les formes irrégulières des grottes minérales.

 

Claude Ponti – La Nuit des Zéfirottes

Claude Ponti - La nuit des Zéfirottes                                          Les Zéfirottes sont un petit peuple dont le monde se trouve non seulement sous terre mais surtout en dessous de toutes infrastructures humaines.

 

Ville souterraine de Derinkuyu – Turquie

derinkuyu_Turquie.jpgCette cité a longtemps été légendaire et mythique, jusqu’à ce qu’elle fût effectivement découverte en 1963.  Elle est daté à 800 avant J.-C.

La cité comportait des lieux de culte, des pièces de stockage, des étables ou des bergeries, des pressoirs à vin et à huile, des cuisines, des réfectoires, et une vaste pièce voûtée au second étage qui servit semble-t-il d’école religieuse. La ville a profité de l’existence d’une rivière souterraine, de puits d’eau et d’un ventilateur naturel (52 puits de ventilation) qui étonne encore les ingénieurs à notre époque.

 

Complexe souterrain de Cu Chi

Vietnam-Cu-Chi-Tunnel-01

« Personne n’a démontré plus d’habileté à cacher ses installations que le Viêt-công, une organisation de taupes humaines » Général William Westmoreland, commandant en chef de l’armée américaine au Viêt Nam.

Les vietnamiens ont creusé – de la guerre contre la France à la fin des années 1940 jusqu’à la victoire finale en 1975 – l’immense réseau souterrain de Cu Chi, qui devait permettre aux combattants vietnamiens de ravitailler depuis la piste Ho-Chi-Minh et d’implanter une zone de combat sans massif forestier -après les bombardements- proche de Saïgon.
Le complexe souterrain de Cu Chi, au nord-ouest de Saigon, équivaut par sa taille au métro parisien : plus de 200 km de galeries étendues sur plus de 100 km2, capables d’abriter jusqu’à 16.000 clandestins. Une véritable ville protégeant soldats, femmes et enfants.

 

Pascal Hausermann – 1970 – Cathédrale souterraine

HAUS_997_03_190HAUS_997_04_190

 

Pour Vivre Heureux, Vivons Sous Terre.

Chloé Lecesne –

Dans les premières décennies de la Guerre froide, alors que plane la menace d’une apocalypse nucléaire, les architectes et les urbanistes américains font du sous-sol,

un « monde de rêve », un objet de désir.

199aq5749sd19jpg

Les autorités américaines, par le biais de l’Office for Civil Defense et de l’American Institute of Architects, ainsi que de nombreux acteurs privés dans le secteur du bâtiment – promoteurs, architectes, investisseurs – encouragent la construction, l’aménagement et l’acquisition d’abris souterrains.

Ils contribuent, avec l’appui des médias, à la popularisation d’un nouveau type d’espaces souterrains, pensés non seulement comme des abris anti-atomiques, mais aussi comme des lieux de vie autant, sinon plus désirables que les pavillons suburbains, alors déjà emblématiques de l’American dream.

 

4053731510_93710598c6_b-e1302420045591 (1)

Vous n’avez pas de cave à transformer en abri anti-atomique ? “No problem” On vous aidera à le creuser dans le jardin !

4179042160_b46105ac1b_o-e1302447686977

“En cas de guerre nucléaire, ce livre pourrait bien vous sauver la vie ! “

5144936522_6a15d7fb53_b-1-e1302443994505

   “Bombe Atomique ! Venez visiter un abri anti-atomique, dans un cadre… agréable”

Photo-3-Kloeckner-1024x974

5144333081_704ed21ec0_b-e1302419554683

Le « monde de rêve » que promeuvent les discours produits autour du monde souterrain semble être le seul refuge envisageable pour le rêve américain, menacé en surface par la contamination idéologique et nucléaire du bloc ennemi.

Seul le sous-sol semble à même de protéger des retombées radioactives, donné par ces discours comme le seul futur envisageable pour le monde de la surface, caractérisé d’abord par son exposition à la menace atomique.

Urbanités – Leo KLOECKNER – “Pour vivre heureux vivons sous terre”